« J’ai tout essayé ! » : Changer d’angle avec Isabelle Filliozat

… Une initiation à la bienveillance éducative pour les parents d’enfants de 1 à 5 ans.

C’est un peu une révélation que ce livre, un nouvel horizon joyeux après les premiers mois forcément éprouvants d’un bébé, un nouveau souffle quand on se sent un tantinet déboussolé face aux nombreux avis de l’entourage sur les questions d’éducation. Et pourtant, je me sentais un peu réfractaire en ouvrant ces pages. On allait encore me dire comment je devais mieux faire avec mon enfant. Grrrrr.

Isabelle Filliozat, psychologue, y propose de mieux connaître les compétences des tout-petits, de 1 an à 5 ans, pour changer d’angle de vue sur les réactions de nos bambins, réactions expliquées ici par les récentes découvertes en neurophysiologie et en psychologie.

Mais pas de panique, le livre est d’une lecture facile, voire limpide. Le texte est accompagné des illustrations d’Anouk Dubois qui décrit des situations difficiles (pleurs, oppositions et crises de rage), très largement rencontrées par les jeunes parents, et les différentes réactions à envisager au vue d’une meilleure connaissance du cerveau des tout-petits.

anouk dubois

L’ouvrage s’ouvre sur cette citation de Saint-Exupéry : « Tous les adultes ont été des enfants un jour, même si peu s’en souviennent », appelant ainsi les parents lecteurs à se mettre en situation d’empathie, et non de hiérarchie ou d’opposition avec son enfant.

Changer d’angle donc.

Servi positivement par un humour dédramatisant (« Un enfant, c’est plus complexe qu’une plante verte »), le livre s’ouvre avec un petit point sur la légende du « caprice » et explique, à la lumière des dernières découvertes de la science, les multiples causes de ces crises de rage et oppositions en tout genre, sans jamais stigmatiser le parent et en précisant toujours qu’il s’agit de pistes à suivre et non de recettes miracles, car chaque enfant est unique.

Quelques pistes ? Les crises de rage sont parfois le moyen pour l’enfant de décharger des tensions accumulées que son système nerveux n’est pas encore assez mature pour gérer. Il se calme en faisant cette crise ! Une seule solution, le contenir contre soi avec douceur pour l’aider à s’apaiser. Crier aura l’effet inverse.

Il se peut également que l’enfant soit en recherche de stimulation (recherche de son sens de l’équilibre par exemple), en recherche d’attention et d’amour (penser à remplir son « réservoir d’amour » en lui consacrant du temps pour jouer, lire, faire un câlin), qu’il réagisse à une réaction ou une attitude inadaptée du parent ou tout simplement qu’il agisse avec un comportement propre à son âge et à son développement.

L’ouvrage progresse par âge :
– 12 à 18 mois : Exemple : « Elle fait exactement  ce que je viens de lui interdire, en me regardant dans les yeux » – Normal, l’intelligence à cette âge passe par des sensations physiques et de mouvement, l’enfant vérifie l’interdit physiquement ! Inutile de lui dire « Pourquoi fais-tu le contraire de ce que je te dis ? Tu me cherches ? ». Essayons : « Stop ! Oui, c’est exactement cela que j’ai interdit de faire. Maintenant, ce placard reste fermé »
– 18 à 24 mois : Exemple : « Il s’oppose » – Essayons d’éviter les ordres du type : Mets tes bottes de pluie ! Mais plutôt : Il pleut dehors ? A ton avis, quelle chaussure doit-on mettre pour avoir les pieds secs ? L’enfant s’oppose à cet âge pour dire « Je ne suis pas toi, j’ai le droit d’être moi ». En plus, le faire réfléchir mobilise son cerveau frontal qui lui permet de penser, anticiper, devenir responsable.
– 24 à 30 mois : Exemple : « Il ne veut pas dormir » – Le cerveau d’un enfant opère des réorganisations cycliques. A cet âge, cette réorganisation créée des paniques de séparation. De plus, les cycles naturels de sommeil se décalent : inutile de le forcer à se coucher à 20h, son horloge interne l’en empêche !
– Et ainsi de suite jusqu’à 5 ans.

Le livre termine avec des chapitres qui intéresseront sans doute tous les parents de jeunes enfants :
Poser des limites (sans punition, en accueillant l’émotion, en donnant des consignes plutôt qu’en interdisant, etc.), que faire dans le cas des disputes entre enfants, que faire selon son âge lorsqu’il ment, pour l’inciter à ranger sa chambre, etc.

Et puis, comme moi sans doute, vous ne pourrez pas vous empêcher de lire ensuite les autres livres de Filliozat pour vous enrichir, changer d’angle, progresser en tant que parent et établir une relation sereine et confiante avec votre enfant : Au cœur des émotions de l’enfant, Il n’y a pas de parents parfaits, etc.

En savoir plus sur Isabelle Filliozat

j'ai tout essayé - Filliozat

« J’ai tout essayé » – Opposition, pleurs et crises de rage : traverser la période de 1 à 5 ans.
d’Isabelle Filliozat
Editions J.C. Lattès
Existe aussi en poche chez les éditions Marabout

Disponible dans les bibliothèques de Grenoble :
– Arlequin
– Eaux-Claires Mistral
-Saint Bruno

N’hésitez pas à partager cet article et à retrouver Au gré des petits petons sur les réseaux sociaux :
fb_icon_325x325twitter log

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Christine dit :

    Bonjour Hélène,

    Si le bouquin d’Isabelle Filiozat t’appartient en propre, j’aimerai te l’emprunter pour quelques jours! Je connais son approche par le biais de conférences vues sur le net, mais la lecture ancre parfois mieux les idées.

    Christine, collègue de Damien

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s