Escapade culture et nature à Paris

Accrocs à la nature et à la culture que nous sommes, notre dernière escapade parisienne a permis à la coccinelle de s’émerveiller sur quelques incontournables monuments parisiens, sur quelques musées tout aussi incontournables et sur quelques coins de nature à ne pas négliger. Voici donc quelques pistes pour une escapade parisienne avec les enfants, à 3h de Grenoble et 2h de Lyon.

Pour une fois, on a pris le temps de jouer aux touristes à Paris : trois jours complets sur place pour flâner et redécouvrir la ville sous un jour plus serein et avec le regard neuf de la coccinelle.

Premier jour : Esplanade du Trocadéro, tour Eiffel et Musée de l’Homme

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pique-nique sous le bras, direction le Musée de l’homme à la muséographie flambant neuve. Bon, l’objectif réel de la coccinelle était de voir … la tour Eiffel bien sûr. Après un selfie de rigueur sur une esplanade bondée, on a vite préféré la vue plongeante sur la-dite tour depuis la première salle du musée de l’Homme, confortablement installés dans les canapés de cuir parfaits pour reposer les petites jambes.
Munie de son petit carnet de découverte fourni par le musée, la coccinelle a plongé tête la première dans l’exposition permanente. Parmi ses moments préférés : le mur des langues du monde où elle a pu actionner de vraies langues (à sa hauteur) pour écouter les sonorités du breton, du swahili, du basque, du yiddish, ou d’une des 800 langues de Papouasie Nouvelle Guinée.
Elle a longtemps contemplé les visages gravés pour l’éternité des habitants du monde qui ont croisé la route des ceux qui cherchaient à les classer au XIXème siècle.
Et elle a été très impressionnée par l’animation qui nous a transformé en néandertaliens. A l’étage, elle a passé un bon moment à voyager dans les rues de Dakar assise dans la copie d’un bus rapide sénégalais et à découvrir l’intérieur d’une yourte.
Quelques coloriages et un portrait chinois plus tard, on a filé découvrir le parc qui s’étend au pied du musée de l’Homme dans un style …. suranné mais charmant.

Deuxième jour : Bords de Seine, pyramide du Louvre et Musée en Herbe

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Voici un moment que j’entends parler du Musée en Herbe, situé à deux pas de la Seine, au pied de la Samaritaine. Les ateliers étaient complets mais qu’à cela ne tienne, on ferait la visite comme des grands. On était déjà fans du travail d’Invader et de street art en général, et l’exposition promettait d’être ludique, alors on a cherché la toute petite entrée du musée dans la toute petite rue de l’Arbre-Sec.
Hop ! Le petit livret découverte en main, on a pu faire découvrir à la coccinelle des jeux vidéos préhistoriques : Pac Man & co. Et franchement, on a bien rigolé, nous, de retomber en enfance, elle, de jouer à son premier jeu vidéo (préhistorique donc). Le principe du pixel intégré, on a poursuivi avec un voyage sur les 5 continents avec les œuvres d’Invader, hyper régressives et colorées. On a découvert des motifs grâce à des jumelles, joué à créer des collages comme Invader et découvert les masques qui lui permettent de rester anonyme. L’occasion d’expliquer à la coccinelle qui sont les tortues Ninja qui resteront toujours dans mon cœur comme de grands artistes italiens aux noms merveilleux 😉
Et pour continuer dans les premières fois : la coccinelle a gagné son premier tatouage, et c’est autre chose que ceux de ces gros chewing-gums roses. Je vous laisse en juger. On n’a pas eu le droit de savonner son bras pendant quelques jours.
Seule réserve, le musée est plutôt petit et l’entrée pas donnée. Mieux vaut viser les ateliers comprenant la visite du musée.
Ensuite, sous une averse tropicale parisienne, nous avons traversé le Pont Neuf, longé les étals des libraires des quais, traversé le pont des Arts, tenté d’expliquer pourquoi les bâteaux-mouches s’appellent bâteaux-mouches et pourquoi les gens accrochent des milliers de cadenas sur les ponts …. puis la moue dubitative de la coccinelle a fait son entrée dans la cour carré de Louvre, juste avant de découvrir la pyramide de Louvre.
Là, comme la coccinelle nous questionnait sur tous ces gens montés sur des plots et tenant le bras en l’air pointant bizarrement vers le bas … on a désormais aussi dans notre stock de photos de la coccinelle posant son doigt sur le haut de la pyramide du Louvre.
2017-07-09 15.22.27.jpg
Tout ceci manquant d’arbres et de nature, sans être dénué de charme, nous avons filé retrouvé notre logis du 15ème arrondissement et un petit square arboré que je dois garder secret par égard pour nos hôtes. Mais si vous insistez …

Troisième jour : Jardin des plantes, Galerie de l’évolution et retour à Lyon

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Tout près de la gare de Lyon, si l’on traverse la Seine, on trouve le jardin des Plantes avec ses nombreux sites à visiter. Nous avons choisi la Galerie de l’Evolution et sa  galerie des enfants. L’occasion de parler disparition des espèces animales en passant devant le dodo. Et donc de respect de la nature.
D’abord l’endroit, resté dans son décor de muséum du XIXè avec ses hautes galeries entourant les animaux de grandes tailles, est saisissant pour les enfants comme pour les grands. Le jeu de lumières nous a plongés dans une ambiance d’explorateurs. Et la coccinelle ne se lassait pas d’observer les animaux les plus grands. Est-ce qu’ils existent, est-ce qu’ils ont vraiment existé ? L’appel du train se faisant pressant, on a visité la Galerie des enfants, truffée d’animations et de jeux, nous emmenant dans l’univers de la rivière, de la forêt tropicale, et terminant par une sensibilisation à l’environnement et l’agriculture biologique. Un peu ardu quand même pour des enfants de 4 ans et moins.
Et pour finir, nous avons joyeusement traversé, toujours en flânant, l’allée centrale du Jardin des Plantes avant de retrouver les boulevards et le quai de la gare.

Je ne vous raconte pas le nombre de questions auxquelles on a dû s’efforcer de trouver de justes réponses après ces trois jours d’aventures parisiennes.

Pratique :

Musée de l’Homme
Bon à savoir : la Récré des enfants (mercredis après-midi d’été)

Musée en Herbe

Galerie de l’évolution du Jardin des Plantes et sa galerie des enfants

Pour en savoir plus sur la blogueuse, c’est ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s